C'est quoi les fonds en euros ?

Nombreuses sont les personnes qui mettent dans leur contrat d’assurance vie les fonds en euros. Et ce, sans même savoir en quoi il consiste.

À travers cet article, vous aurez la possibilité de mieux appréhender cette notion et surtout ses avantages et inconvénients.

A lire en complément : Comment remonter un découvert de 1000 euros ?

Notion de fonds en euros

Le fonds en euros est un des supports financiers d’un contrat d’assurance vie sur lequel vous pouvez effectuer un versement. Ils sont composés de quatre éléments :

Les obligations constituent la majeure partie des fonds en euros, soit 80%. Aussi, le fonds en euros est composé beaucoup plus en obligations d’État qu’en obligations d’entreprises.

A lire en complément : Comment consommer la fleur de CBD ?

Pour mémoire, les obligations sont des moyens par lesquelles, l’entreprise emprunte en émettant des obligations afin de se financer.

La deuxième composante ce sont les actions. Les actions sont des moyens par lesquelles l’entreprise obtient un financement en vous permet d’acheter ses actions. En contrepartie, vous obtiendrez une partie du bénéfice appelée dividende.

Pour la troisième composante, il s’agit de l’immobilier. Une partie du fonds en euro peut être investie en immobilier notamment l’immobilier de bureau ou d’entreprise. Ce type d’investissement génère des loyers récurrents.

Quant à la dernière composante, il s’agit de la trésorerie. Les fonds en euros comportent de la liquidité pour répondre aux diverses demandes de retrait des clients.

Aussi, cette liquidité peut également permettre d’effectuer des investissements dans d’autres actifs pour tenir compte des opportunités du marché.

Le mécanisme des fonds en euros

À titre illustratif, lorsque vous déposez votre capital et qu’on enlève les frais d’entrée, le solde représente votre capital placé.

C’est sur ce capital placé que les intérêts seront : calculés à un taux de revalorisation défini par l’assureur. Et ce, à l’issue de l’année de versement au prorata temporis.

Ensuite, les intérêts calculés seront : capitalisés grâce à l’ « effet de cliquet ». Ces derniers seront à leur tour, porteur d’intérêts à la fin de l’année N+1.

Vous pouvez ainsi user, à tout moment, de votre capital en sollicitant un retrait partiel ou total. Aussi, vous pouvez demander une avance qu’il vous faudra rembourser moyennant des intérêts avant la fin de votre contrat.

Le rendement du fonds en euros

Ce rendement est défini, par la compagnie d’assurance, qui en est le détenteur. Il provient du taux d’intérêt technique et de la participation aux bénéfices.

Le taux d’intérêt technique est le taux de rémunération minimum que l’assureur peut s’engager à payer prévu dans le contrat. Quant à la participation aux bénéfices, elle représente le rendement de l'actif général.

En principe, le rendement annuel peut être positif ou nul. Toutefois, s’il est négatif, c'est que le contrat dispose d’une garantie en capital hors frais de gestion.

Les avantages et inconvénients des fonds en euros

Les fonds en euros disposent de nombreux avantages pour les investisseurs. Ils offrent une sécurité de l’épargne grâce à la garantie du capital investi hors frais de gestion. Ces produits sont accessibles et simples d’utilisation : il est possible d'y souscrire sans contrainte particulière.

De manière générale, les fonds en euros ont un rendement relativement stable au fil du temps. Cela offre une visibilité intéressante pour les épargnants qui souhaitent diversifier leurs placements tout en limitant le risque. Les intérêts perçus ne sont pas imposés tant que le contrat n'est pas racheté ou liquidé.

Malgré tous ces avantages qui font leur popularité auprès des épargnants français, certains inconvénients peuvent aussi être relevés concernant ces produits financiers.

Tout d’abord, le rendement des fonds en euros est peu élevé comparativement aux autres supports tels que la Bourse ou encore l’assurance-vie multi-supports. Tous les assureurs ne proposent pas nécessairement un taux attractif sur leur support Euro, notamment dans un contexte où ceux-ci sont sujets à une diminution constante depuis quelques années maintenant. Le rapport entre le taux de l'inflation et celui des rendements est défavorable. Certains contrats peuvent imposer une durée minimale avant un rachat ou se révéler être moins liquides que d’autres produits financiers.

Comment choisir le fonds en euros qui convient le mieux à ses besoins ?

Le choix du fonds en euros idéal dépendra de plusieurs critères. Il faut prendre en compte les conditions générales du contrat proposé par l'assureur : frais d'entrée, frais de gestion annuels ou encore niveaux des garanties offertes sur le capital investi.

La garantie du capital est souvent un argument essentiel pour les épargnants, mais elle peut varier selon chaque assureur et ne pas couvrir intégralement la totalité investie (par exemple avant paiement des éventuelles pénalités). Il sera donc nécessaire d'étudier avec attention ces différents points avant d'investir dans un tel produit financier.

Il peut être judicieux de se renseigner auprès des professionnels du secteur financier tels que les conseillers bancaires ou les courtiers en ligne. Ces derniers disposent généralement d'une connaissance pointue de ce marché et pourront ainsi vous guider vers la meilleure offre répondant à vos attentes.

Il faudrait s'intéresser aux rendements historiques des différentes compagnies et/ou fonds euros qu'ils proposent. La plupart des assurances-vie ont tendance à publier annuellement leur taux garanti pour l'année suivante ainsi qu'une moyenne assez précise qui permettent une bonne projection future. Cela permettra notamment aux épargnants attentifs au placement de leur argent sur une durée longue voire très longue, de vérifier si c'est réellement rentable comparativement aux autres produits financiers.

Il faut s'informer sur les modalités de sortie du fonds en euros. Certains contrats peuvent, par exemple, imposer une durée minimale avant un rachat ou se révéler être moins liquides que d'autres produits financiers. Les retraits pouvant être soumis à des pénalités variables selon les assurances et leurs conditions générales.

Il faut garder en tête que chaque investisseur a ses propres besoins et objectifs lorsqu'il envisage d'investir dans un fonds en euros. Le choix du produit doit donc tenir compte des spécificités liées à chaque profil : niveau de risque accepté, horizon d'investissement mais aussi projets futurs qui pourront permettre éventuellement une optimisation fiscale intéressante.

Le choix du fonds en euros devra prendre en considération non seulement les critères classiques tels que le montant minimal ou la garantie offerte mais aussi votre profil personnel qui sera souvent déterminant quant au rendement attendu. En prenant soin avec attention de tous ces éléments, vous permettra donc à coup sûr de choisir l'offre idéale répondant parfaitement aux multiples exigences inhérentes à ce type d'investissement financier.