Gérer les conflits en famille sans perdre son sang-froid

Ne pas garder son sang-froid lors d'un conflit familial est une chose susceptible d'arriver à tous. Ainsi, pour éviter ça, il faut vous éloigner un instant puis poser des gestes qui baisseront votre tension. Pour cela, suivez cet article pour mieux gérer vos conflits familiaux en gardant votre sang-froid.

Baissez votre voix

En effet, d'après la science, pour gérer au mieux vos conflits en famille sans réellement perdre votre sang-froid, l'on vous conseille de baisser le volume de votre voix. Pas uniquement celle-là, mais également le débit de la parole.

A lire aussi : Que faire et voir dans le parc d’attraction Ludopia au pays Basque ?

Ainsi, il faudrait toujours laisser les autres s’exprimer puisque cela leur permet aussi de comprendre que dans la conversation, vous leur laissez suffisamment de place. Et aussi, qu'ils sont écoutés et qu'ils peuvent même être compris.

Faites une pause puis respirez

En effet, lorsque vous sentez que vous ne pouviez pas réellement gérer ces conflits familiaux sans perdre votre sang-froid, prenez au moins cinq secondes (à compter jusqu’à 5 dans votre tête). Ce, en fermant les yeux, en inspirant en faisant gonfler le ventre et les poumons. Ensuite, concentrez-vous sur votre respiration afin de la rendre plus abdominale et plus profonde. Cela permet en réalité d’activer votre système parasympathique puis permet de ne pas vous laisser kidnapper par l’amygdale.

A lire également : Un loisir estival de rêve : le longe-côte

Cela permet aussi au corps de se relaxer, de contrecarrer le réflexe de contraction, ainsi que de pouvoir utiliser la partie rationnelle de votre cerveau dans la réflexion. Étant Parfois plus facile à dire qu'à faire, le savoir permet en fait de vous en souvenir au bon moment.

Ne parlez pas sous le coup de la colère

Lors d'un conflit familial, il ne faut jamais parler sous le coup de la colère au risque de voir les mots que vous sortirez dépasser votre pensée. Cela vaut également pour les e-mails, les messages ou les appels. Il ne faut pas y répondre à chaud, mais il faut plutôt laisser passer quelques heures avant d’envoyer votre réponse. Ou même une journée.

Isolez-vous, prenez du recul puis réfléchissez à la situation en vous posant cette question : "vaut-elle vraiment la peine pour que vous vous mettiez dans un tel état ?".

Pratiquez l'écoute attentive

Afin d'éviter les malentendus, la clé à emprunter est la communication. Et pour communiquer avec efficacité, l’écoute est importante. Quand l'on écoute attentivement ce que les autres disent, l'on peut échapper au piège de sauter directement à des conclusions trop hâtives. Ainsi, essayez de comprendre le point de vue des autres puis adoptez une posture inclusive pour arriver à un terrain d’entente. Surtout, ne portez aucun jugement.

Identifiez les sources de conflits

Dans certains cas, il est difficile de bien comprendre les sources des conflits. L'identification de ces dernières est fondamentale pour les résoudre efficacement. Dans une situation où un membre de votre famille vous irrite, demandez-vous pourquoi cela se produit et ce qui pourrait être à l'origine du désaccord.

Posez des questions réfléchies pour obtenir plus d'informations afin que vous puissiez mieux cerner le problème en question. Il peut s'agir d'un simple malentendu ou d'une différence profonde dans les opinions ou encore être lié à un comportement particulier.

Si la source du conflit semble floue, cherchez à avoir une conversation franche avec votre proche • mais n'utilisez pas cette discussion comme prétexte pour critiquer son caractère ou ses valeurs. Le but ici est plutôt de clarifier ce qui ne va pas dans la relation sans blâmer ni juger l'autre partie.

Soyez prêt(e) à compromettre si nécessaire et proposez des solutions alternatives lorsque vous avez identifié clairement le cœur du problème. En étant honnête avec vos sentiments et en offrant un point de vue respectueux aux autres membres de votre famille, vous pouvez travailler ensemble vers une solution mutuellement bénéfique.

Proposez des solutions et trouvez des compromis

Une fois que vous avez identifié la source du conflit, il est temps de proposer des solutions et de trouver des compromis. Dans certains cas, une simple communication ouverte peut suffire à régler le problème. Mais si les différences sont profondément enracinées et persistent malgré vos efforts pour communiquer votre point de vue, il peut être nécessaire d'explorer d'autres options.

Lorsque vous cherchez des solutions pratiques, essayez toujours d'être créatif(ve) et flexible afin que chacun puisse s'y retrouver. Il se peut qu'il soit nécessaire d'établir un horaire clair pour partager les tâches ménagères ou encore de déterminer un budget familial précis avec l'aide de tous les membres concernés. Si vous êtes confronté(e) à un désaccord sur le choix des vacances annuelles ou sur l'utilisation partagée d'un espace dans la maison familiale, pensez aussi à explorer toutes les options possibles avant que tout ne finisse par tourner au vinaigre.

Gardez toujours en tête que ces situations peuvent prendre du temps à résoudre • cela n'est pas grave tant qu'une solution satisfaisante est trouvée qui convienne à tous ceux impliqués dans cet équilibre familial fragile mais aussi essentiel !